Rebondissement Mondial de la vertu indécente

Les médias de la culture planétaire buzz au sujet de traducteurs blancs d’une poète noire : ceux-ci souffriraient d’un manque de sensibilité envers l’histoire des Noirs américains.[1] Au même moment, j’apprends que 6 500 travailleurs étrangers sont morts en construisant des stades dans le désert du Qatar pour le Mondial du ballon rond prévu en 2022. Depuis 10 ans, chaque semaine une douzaine de travailleurs étrangers provenant de l’Inde, Pakistan, Bangladesh, Sri Lanka meurent sur les chantiers des futurs stades. Des chiffres ne tenant pas compte des travailleurs en provenance du Kenya et des Philippines.[2]

Aujourd’hui, les vertueux défenseurs de la souffrance humaine vécue dans le passé inondent les médias de leurs récriminations. Ils devraient plutôt se porter à la défense des victimes de servitudes actuelles. Voilà pourquoi je parle de vertu indécente. Mais à quoi s’attendre de gens d’un pays se désignant du nom d’un continent : américain, ce nom reflète bien toute l’arrogance des habitants des États-Unis.  La cancel culture nous vient des Américains pour qui tout va bien, car le Mondial aura lieu dans le désert du Qatar : une belle démonstration du succès d’une économie carburant au pétrodollar.  

Cette culture antagoniste pollue la planète de bien des manières. Au Québec, les médias se sont enflammés à cause d’un mot, rappelant l’esclavage industriel ségrégationniste des États-Unis, présent dans un livre de 1860 utilisé dans un cours universitaire d’histoire de la littérature québécoise. Voilà comment l’influence américaine fait perdre de vue la contextualisation historique.  Les personnes libérées de servitude ancienne devraient dénoncer une servitude actuelle : cela serait vertueusement plus constructif qu’être enchaîné à un ancêtre présumé esclave, lorsque répertoriées comme appartenant à la culture noire. Situation révélatrice du manque d’ouverture d’esprit de cette pédagogie importée.

Toutes les personnes sensibles aux situations de servitude n’empêchent pas la Planète d’être emportée dans le tourbillon frénétique d’une culture médiatique célébrant les succès nombrilistes au détriment de l’humanité.  La pandémie est révélatrice de la toxicité de la culture individualiste des Américains.  Bien que la pandémie soit partie d’Asie, elle y est mieux contrôlée. Les traditions culturelles communautaires de ces régions les ont mieux préparées. Tandis que dans les pays carburant plus au modèle américain, la pandémie a fait plus de ravages et des variantes du virus y sont apparues.[3]  

L’apologie de la vertu provient d’un sectarisme religieux au service d’une élite détachée de son environnement. La FIFA soupçonnée d’avoir reçu des pots-de-vin pour la tenue du Mondial au Qatar,[4] menace d’une future exclusion et d’amende, la Norvège et le Danemark : ces deux pays pourraient boycotter l’événement en raison des conditions inhumaines de construction des stades.[5] Le Mondial au Qatar démontre le dysfonctionnement de la société planétaire au même titre que les ravages de la pandémie et les changements climatiques. 

Une vertu indécente a également servi à l’expansion du modèle économique créé par les Puritains de Nouvelle-Angleterre à l’époque de leur progression vers l’Ouest par leur conquête des territoires autochtones : les colons anglais inculquaient la vertu aux Sauvages !  La planète doit changer ce modèle de vertu indécente, aux solutions racistes : une solution standard à la standardisation socioéconomique de la planète laisse peu de place aux solutions locales gage de succès des civilisations passées. Une bonne traduction d’une œuvre demande également une connaissance des sensibilités locales pour mieux refléter les subtilités d’un écrit étranger. Certes, il peut sembler vertueux de dénoncer les mots qui blessent la sensibilité de certaines gens. Mais, cette vertu devient indécente si elle demeure silencieuse devant la tragédie qui se vit au Qatar.  Dans notre monde, la vertu bienveillante ne semble plus avoir d’Impact !


[1] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1776411/traducteur-amanda-gorman-catalan-remercie-profil

[2] https://www.theguardian.com/global-development/2021/feb/23/revealed-migrant-worker-deaths-qatar-fifa-world-cup-2022

[3] https://www.journaldequebec.com/2021/02/20/plus-contagieux-plus-resistants-ce-quon-sait-des-variants-1

[4] https://www.lexpress.fr/actualites/1/sport/attribution-du-mondial-2022-au-qatar-l-enquete-pour-corruption-confiee-a-un-juge-d-instruction_2110431.html

[5] https://dailygeekshow.com/norvege-boycott-coupe-du-monde/